L’Ecossaise Jasmin Paris est devenue vendredi la première femme à terminer la Barkley, défi d’ultra-trail disputé dans une forêt inhospitalière du Tennessee (Etats-Unis), ont relayé les organisateurs sur leurs réseaux sociaux.

Fait inédit, cinq coureurs ont terminé les 160 km (20.000 m de dénivelé positif) cette année, découpés en cinq boucles à parcourir en moins de 12 heures chacune.

Depuis sa première édition en 1986, seules 20 personnes sont venues à bout du parcours.

D’après les organisateurs, Jasmin Paris a terminé le défi de justesse en 59 heures et 58 minutes.

Paris, âgée de 40 ans, est une habituée des courses d’ultra-trail: elle avait terminé 6e de l’Ultra-Trail du Mont-Blanc en 2016 et surtout remporté au scratch (classement hommes et femmes confondus) la terrible Spine Race (420 km dans le nord du Royaume-Uni en hiver) en 2019.

Le plus rapide en 2024, l’Ukrainien Ihor Verys a terminé la Barkley en 58 heures et 44 minutes, devant John Kelly, finisher pour la 3e fois, Jared Campbell, pour son 4e succès, et Greg Hamilton.

À VOIR AUSSI – Le dernier entraînement des Bleus avant d’affronter l’Allemagne à Lyon