Dans un entretien accordé au quotidien L’Équipe, l’ex-entraîneur de Roger Federer fait un premier bilan de sa prise de fonction au sein de la Fédération Française de Tennis (FFT). Il évoque «une prise de fonction difficile en interne», mais «une progression nette parmi les jeunes joueurs français.»

Si le dirigeant sent les joueurs français, «bien plus prêts pour les Jeux olympiques qu’il y a deux ans», il reste quand même un domaine à améliorer pour les futures pépites françaises du circuit : la personnalité. « J’ai le sentiment que les joueurs doivent être plus ambitieux. Je préfère des gens ambitieux qui peuvent être problématiques que des gens parfois trop faciles à gérer. Il faut du caractère, de la personnalité !», affirme-t-il.