«On a retrouvé une vraie équipe», s’est satisfait Michel Der Zakarian, l’entraîneur de Montpellier après la victoire des siens à Nice (2-1), qui s’enfonce dans la crise et qui doit «retrouver le bon chemin», selon Francesco Farioli.

«On était en mauvaise position, on était venu pour gagner, on a fait le match qu’il fallait, avec un but sur coup de pied arrêté, le premier qu’ils concèdent cette saison», s’est satisfait Der Zakarian en conférence de presse.

À lire aussiNice-Montpellier : Lecomte et Kouyaté infranchissables, Laborde s’est éteint… les tops et les flops

«Je suis très content de l’attitude des joueurs, a-t-il poursuivi. On a retrouvé une vraie équipe». Pour lui, Montpellier «a collectivement, bien défendu, à part sur le premier but, où Hefti, qui était déjà blessé derrière la cuisse, est en retard. Sinon, on a été très solide et très compact.»

«On attendait des joueurs cette réaction, a-t-il conclu. Pour gagner, il faut bien défendre et se battre ensemble. Quant à la réussite, on l’a provoquée.»

À VOIR AUSSI – Liverpool-City : la dernière confrontation entre Klopp et Guardiola en Premier League

Son homologue niçois Francesco Farioli reconnaît pour sa part «des moments difficiles». «Encore une fois, les épisodes du match nous font vraiment mal. Mais il faut se relever avec envie pour repartir sur le match à Paris (en Coupe, mercredi, ndlr)».

Pour lui, lui et ses joueurs ne perdent «pas le fil», mais doivent «retrouver le bon chemin». «Cela ne va pas bien depuis six un sept semaines, mais on est encore là, a-t-il dit. Tout peut encore arriver. L’important est de se retrouver. On peut refaire une série. il faut rester unis et ensemble.»