Le suspens est total dans l’antichambre du football professionnel. Avec un système à 6 décentes (1 tiers des équipes engagées), 9 équipes sont sérieusement menacées pour une descente en Nationale 2. La lanterne rouge Cholet premièrement. Avec 8 points de retard sur le premier non relégable, il faudrait un miracle pour que le club se sorte de cette situation. Au dessus en revanche, c’est un mouchoir de poche. Seuls deux points séparent Châteauroux (12e), de Marignane (16e).

Plusieurs équipes sont sur de mauvaises dynamiques. Villefranche Beaujolais (13e) n’a pas remporté un seul de ses 5 derniers matchs. La Berrichonne de Châteauroux reste sur 3 défaites consécutives. Originellement absente de la course, l’US Orléans se fait peur. En concédant un 7e match sans victoire, avec seulement 2 buts inscrits, les anciens pensionnaires de Ligue 2 n’ont plus que 4 points d’avance sur le premier relégué. À l’inverse, avec deux victoires consécutives, Nîmes et Avranches retrouvent du baume au cœur dans cette fin de saison.

Derrière l’intouchable Red Star, sacré champion la semaine dernière, Martigues et Niort sont encore en course pour accéder à la Ligue 2. Les deux équipes se sont d’ailleurs affrontées le 26 avril dans les Deux-Sèvres. Les visiteurs ont empoché une victoire précieuse qui leur permet de passer devant les Chamois pour un petit point.

À trois journées du terme, Le Mans, Nancy et Dijon ne sont pas mathématiquement hors course, mais possèdent un écart suffisant pour ne pas être considérés comme favoris à la montée.