Week-end contrasté du côté du Paris Saint-Germain. Pendant que les professionnels décrochaient leur 12e titre de champion de France, les moins de 15 ans n’ont pas laissé un bon souvenir aux organisateurs du Mondial de la Saint-Pierre, un tournoi international disputé du 24 au 27 avril à Nantes. La demi-finale qui opposait vendredi soir les Parisiens à Troyes a été perturbée par des outrances envers les arbitres, rapporte Ouest France .

C’est d’abord l’entraîneur du PSG qui a été exclu pour avoir insulté l’arbitre assistant, avant que des membres de l’encadrement ne poursuivent l’arbitre central jusqu’aux vestiaires, après le coup de sifflet final. Le corps arbitral a dû rester enfermé pendant une heure pour échapper à la fureur de l’équipe parisienne, défaite 1 but à 0.

L’organisation a décidé d’exclure le PSG du tournoi, et le match pour la troisième place prévu face aux Néerlandais du PEC Zwolle n’a pas eu lieu. «Les arbitres se sont sentis en insécurité après des insultes et des comportements menaçants, précise le directeur du tournoi. L’arbitre peut faire des erreurs et il faut l’accepter. Et on a toujours défendu les arbitres !»

Ouest France précise qu’un membre de l’encadrement de l’équipe d’arbitrage aurait reçu des menaces de mort, ce que le PSG dément. Les faits ayant été filmés, une instruction pourrait être ouverte. C’est Angers qui a remporté l’édition 2024 du tournoi, en battant l’Estac en finale (1-0). Chez les féminines, c’est Nantes qui a été sacré.