Le milliardaire Xavier Niel a cédé la quasi-totalité de ses parts dans le groupe Le Monde à un «Fonds pour l’indépendance de la presse», ce qui a pour effet de sanctuariser le capital du groupe, ont annoncé mardi Le Monde et son «pôle d’indépendance».

«C’est une avancée historique obtenue grâce à l’engagement de Xavier Niel, qui ajoute à notre indépendance éditoriale une sanctuarisation de fait de l’indépendance capitalistique du groupe», se félicite le pôle d’indépendance, qui regroupe les sociétés de journalistes, personnels et lecteurs du Monde, de Télérama, de Courrier international et de La Vie.