La société Artex a annoncé jeudi que la cotation d’un triptyque de l’artiste britannique Francis Bacon, première œuvre cotée sur sa Bourse d’échange d’actions reliées à des œuvres d’art, débuterait vendredi. Artex, entreprise cofondée par le prince Wenceslas de Liechtenstein, a obtenu en janvier 2023 au Liechtenstein une licence d’exploitation pour opérer en tant que Bourse d’échange d’actions d’œuvres d’art dans un cadre réglementaire.

Son modèle financier consiste à introduire en Bourse des sociétés de droit luxembourgeois qui détiennent chacune une oeuvre d’art. Les actions de ces sociétés sont cotées et donc échangeables sur Artex, dans un but de démocratisation de l’investissement dans l’art. Le triptyque «Trois études pour un portrait de George Dyer» sera ainsi cotée via la société Art Share 002 S.A., dont le prix de l’action a été fixé à 92,20 euros, ce qui la valorise à un montant de 50,7 millions d’euros (55 millions de dollars), selon un communiqué d’Artex.

À lire aussiLa France, premier pays de production d’adaptations d’œuvres littéraires

Les négociations sur ce titre débuteront le vendredi 8 mars à 12h50 . «Il s’agit de la première oeuvre de grand maître jamais cotée en Bourse, et nous avons hâte de présenter les autres chefs-d’œuvre que nous avons sélectionnés», se réjouit Yassir Benjelloun-Touimi, cofondateur et directeur général d’Artex Stock Exchange, cité dans le communiqué. Il espère que cette première cotation ouvre «la voie au développement d’une nouvelle classe d’actifs».

L’oeuvre de Bacon, premier triptyque d’une série de cinq, peint en 1963, représente trois vues du visage de sa plus grande muse, George Dyer, quelques mois après leur rencontre. Ces trois tableaux au format «intime» (35,5 cm x 30,5 cm) donnent à voir des «visages changeants rendus dans un flou semi-abstrait», grâce à «des coups de pinceau dynamiques», détaille Artex.