Post a Comment Print Share on Facebook

reads.

Catalogne - Séparatistes à partir d'aujourd'hui devant le Tribunal de Vue en

Devant la Cour Suprême de Madrid commence ce Mardi, le très attendu Procès de douze catalane Separatistenführer. La catalane, l'Ex-premier Ministre Carles Puigdemont désigne le Procédé de son Exil que «Riesenschande».

Le Parquet espagnol reproche aux hommes Politiques et de Militants, dont la plupart depuis plus d'un An en Détention dans le cadre de la Unabhängigkeitsreferendums du 1er. En octobre, en 2017, de Rébellion, de Révolte et de Détournement de Fonds publics. Parmi les Accusés sont trois Femmes.

25 Ans de Prison demandé

Pour l'ancien Vice-président de la Région, Oriol Junqueras, invite l'Autorité À 25 Ans de Prison, pour de nombreux autres Accusés – dont d'anciens catalane Ministre et deux dirigeants du mouvement séparatiste – sollicité, entre 16 et 17 Ans de Prison.

au Total, près de 600 Témoins interrogés, environ le conservateur, l'Ex-premier Ministre, Mariano Rajoy, dans son Mandat, le Référendum est tombé. La Procédure est selon les Rapports, au moins trois Mois.

Puigdemont critique de l'Exil

L'ancien Président de l'Carles Puigdemont, en Belgique, en Exil a pris, le Processus n'est pas affecté. L'espagnol de la Justice n'effectue pas de Processus en l'Absence de l'Accusé. Dans un publié Mardi Tamedia-Interview critiqué Puigdemont la Procédure nette. «L'ensemble du Processus est une Riesenschande.»

Il est inacceptable que le Tribunal de l'Organisation d'un Référendum sur l'Autodétermination en tant qu'Acte criminel einstufe. Ni l'un, 25 Ans, encore un An de Prison avait appropriée. Le Droit international donne à tous les Peuples le Droit à l'Autodétermination. L'espagne n'ai cette Disposition reconnu, mais jamais mis en œuvre. Les Requérants, à Madrid, appelé le Processus de la Protection de la Constitution.

«Il est Temps pour une Solution»

Puigdemont y avait, dans une Interview de suite convaincu que l'Indépendance de la Catalogne, de son Vivant, zustandekomme. «Nous sommes dans une période de Transition, nous allons continuer le combat et les Décisions de l'urne, de l'accepter. Le Problème de la Catalogne existe depuis plus de 300 Ans. Il est Temps pour trouver une Solution.»

ancien Magistrat, se pose personnellement longues années d'Exil. «C'est peut-être, je suis prêt à le faire», dit-il. Il mène quotidiennement des Appels vidéo avec les Membres de sa Famille et d'obtenir toutes les trois Semaines de la Visite. «J'ai de la Chance, mon Travail ici, à Bruxelles, dans la Liberté, grâce à des Droits, qui me l'UE garantit.»

Unabhängigkeitsbefürworter dans la Zone de conflit ont déjà à de nouvelles Manifestations et des actions de Protestation appelée. Manifestations dans les prochaines Semaines, non seulement à Barcelone et d'autres Villes catalanes, mais aussi à Bruxelles et les Villes allemandes comme Berlin, Hambourg et Cologne prévu. (SDA)

La polémique autour de la déclaration d'Indépendance de la Catalogne, s'est écrasé en Espagne il y a environ un an et demi dans une Gouvernementale. Devant la Cour Suprême, à Madrid, a annoncé Mardi le Procès contre les dirigeants catalans Indépendantistes commencé. Un Aperçu sur le Déroulement des Événements:

30. Mars: Le des Socialistes, dominé par le Parlement de Madrid a adopté une nouvelle Autonomiecharta de la Catalogne. La Région du Nord-est de l'Espagne reçoit plus de Pouvoirs en matière de droit fiscal et de la Justice, les Catalans sont appelés «Nation».31. Juillet: Les opposants conservateurs du parti Populaire (PP) met contre la Autonomiecharta Plainte.

28. Juin: La cour Constitutionnelle espagnole, le PP-Recours est partiellement Droit. Il détecte les Catalans de l'État d'une «Nation», et considère la Remarque, en Catalan, en tant que «préférée» langue Officielle comme inconstitutionnelle.

11. Septembre: au plus fort de la Crise économique espagnole, il y a, à Barcelone, des Manifestations de masse en faveur de l'Indépendance. Les Protestations du catalan «Fête nationale» (Diada) répéter au cours des Années suivantes.

9. Novembre: le Président régional de la Catalogne, Artur Mas, laisse en dépit d'une Interdiction de la cour Constitutionnelle, juridiquement non contraignant référendum d'autodétermination en dissuader. Le taux de Participation est de 37%. Dont voix bien de 80 pour Cent pour l'Indépendance de la Catalogne.

27. Septembre: Lors de la Regionalwahl en Catalogne gagne le Camp des partisans de l'indépendance de la Majorité absolue.

10. Janvier: Des partisans de l'indépendance Puigdemont est Président. Il prépare la séparation d'avec l'Espagne.

1. Octobre: l'Opposition du Gouvernement central et de la Justice espagnole laisse Puigdemont, en Catalogne, un référendum d'autodétermination en dissuader. La Police espagnole va à l'encontre des Électeurs et des Manifestants, il y a des centaines de Blessés.2. Octobre: Selon le Gouvernement régional des voix lors du Référendum de 90 pour Cent pour l'Indépendance - avec une Participation de près de 43 pour Cent.27. Octobre: Le Parlement régional de Barcelone décide de la Sécession de la Catalogne. Le Sénat espagnol réagit avec la Destitution du Gouvernement régional. L'espagne, le chef du Gouvernement conservateur, Mariano Rajoy, de la PP, explique Puigdemont destitué et annonce de nouvelles Élections. Puigdemont se met alors à Bruxelles.21. Décembre: Lors de l'Élection remporte le Camp des partisans de l'indépendance de nouveau la Majorité au Parlement régional.

23. Mars: Contre Puigdemont et douze autres catalane Unabhängigkeitsbefürworter est mise en Accusation.25. Mars: Puigdemont est sur le chemin du Retour d'une Visite en Finlande de la Police allemande du Schleswig-Holstein, a été arrêté.5. Avril: Le Schleswig-Holstein cour d'appel, explique une Livraison Puigdemonts à l'Espagne, en raison de l'Allégation de la «Rébellion» est irrecevable. Puigdemont peut être un Jour plus tard, sous certaines Conditions, quitter la Prison, mais il doit d'abord rester en Allemagne.19. Juillet: La Cour Suprême de Madrid attire un Mandat d'arrêt européen à l'encontre Puigdemont.28. Juillet: Puigdemont retourne dans son Exil à Bruxelles.2. Juin: Le nouveau Gouvernement catalan sous le Président Quim Torra est prêté serment. Les mois de Séquestre par Madrid se termine.9. Juillet: l'Espagne, le nouveau premier Ministre Pedro Sánchez reçoit Torra à des débats, à Madrid. Le social-démocrate fixe contrairement à son Prédécesseur Rajoy de plus en plus forte sur la boîte de Dialogue pour désamorcer le Conflit.11. Septembre: Environ un Million de Personnes manifestent à Barcelone pour l'Indépendance de la Catalogne.2. Novembre: Le Parquet espagnol demande de longue date des Peines d'emprisonnement de douze Leader du mouvement Indépendantiste catalan. La Peine la plus de 25 Ans de Prison pour «Rébellion», elle exige pour l'ancien vice-présidents régionaux Oriol Junqueras.

10. Février: Une Alliance de droite et d'extrême droite espagnole Parties apporte à Madrid, des dizaines de milliers de Manifestants contre les velléités d'Indépendance de la Catalogne, et contre le Cours de Sánchez sur la Route.12. Février: la Cour Suprême commence le Procès des douze accusés, Chef du mouvement pour l'Indépendance. Puigdemont, la Procédure reste épargné, car l'espagnol de la Justice, aucun Processus en l'Absence de l'Accusé.

Avatar
Your Name
Post a Comment
Characters Left:
Your comment has been forwarded to the administrator for approval.×
Warning! Will constitute a criminal offense, illegal, threatening, offensive, insulting and swearing, derogatory, defamatory, vulgar, pornographic, indecent, personality rights, damaging or similar nature in the nature of all kinds of financial content, legal, criminal and administrative responsibility for the content of the sender member / members are belong.